Améliorer les moyens de communication à distance

Christelle Al-Hasrouty, doctorante de l’Université de Bordeaux, est en cotutelle avec l’University College Dublin.
Elle nous a parlé de ses recherches et de son parcours.

"Je suis actuellement inscrite comme étudiante en thèse en informatique, dans le programme de co-tuelle entre l’Université de Bordeaux en France (UB) et University College Dublin (UCD) pour 3 ans à partir de 2015. Par conséquent, je vais suivre la moitié de mes études de thèse dans l’Engeneering Performance Laboratory (PEL) à l’École des Computer Science and Informatics (CSI), à l’UCD.

JPEG - 28.1 ko
Labri Bordeaux

Sur quoi travaillez-vous ?
Ma thèse est intitulée « Transcodage des flux dans les réseaux SDN / OpenFlow pour la conférence des appels VoIP entre les clients hétérogènes ». La téléconférence est un moyen pratique et pas cher d’organiser des rencontres entre les personnes dispersées géographiquement. Avec l’avènement de l’Internet et la convergence des opérateurs vers une architecture tout-IP, la conférence téléphonique est remplacée par la voix sur IP (VoIP) avec des protocoles tels que SIP, RTP, etc. Cependant les réseaux IP ne proposent pas la même homogénéité réseaux téléphoniques dédiées en termes de performances et donc les caractéristiques des connexions du côté client peuvent varier considérablement. La prochaine de nouveaux codecs tels qu’Opus, capable de transcoder les flux audio à la volée, permet l’optimisation dynamique des caractéristiques des connexions. Cette adaptation ne se produit actuellement dans les dispositifs terminaux. L’objectif de cette thèse est de tirer parti de l’architecture SDN pour transcoder les flux sur les appareils du réseau de base et donc d’optimiser l’emplacement de ces transcodages par rapport aux positions des clients.
JPEG
Quels sont vos liens avec l’Irlande ?
La collaboration a commencé par ma délégation CNRS effectuée à University College Dublin (UCD Dublin) en 2013/2014 dans l’équipe de Mr. John Murphy, professeur agrégé dans l’Engeneering Performance Laboratory (PEL), à l’UCD, à l’École de computer science and Informatics (CSI). Suite à cette collaboration, un projet PICS financé par le CNRS sur 3 ans a permis de continuer cette collaboration ainsi qu’une thèse en co-tutelle entre l’université de bordeaux (UB) et l’UCD. Cette thèse a été financée par l’IdEx de Bordeaux en France, par une petite bourse de l’ambassade de France en Irlande et par le projet SFI Lero en Irlande et encadré par Mr. Damien Magoni et Mr. John Murphy."
Christelle Al-Hasrouty

publié le 04/11/2015

haut de la page