Céad Míle Fáilte, les 1001 talents d’une guide à Galway

Depuis quelques années et grâce à un secteur du tourisme profondément enraciné dans le cadre naturel et bâti et dans le peuple et la culture, l’Irlande bénéficie d’un flux touristique très important et le métier de guide touristique est plus que jamais en vogue.

Christelle fait partie de ces guides qui ont la délicate mission de faire découvrir, connaitre et apprécier l’Irlande en à peine deux semaines. C’est un métier loin d’être monotone, rempli de découvertes, de rencontres et qui permet à Christelle de voyager tout au long de l’année et de faire partager les passions qui lui tiennent à cœur.

JPEG - 495 ko
Christelle

Une vocation née en France

Tout a commencé en France. En faisant visiter les vignobles de St Emilion, Christelle s’est découvert un talent de pouvoir se familiariser avec les groupes et les individus et transmettre ses connaissances. Comme un acteur sur une scène, elle apprécie tout particulièrement le lien créé avec son "public". Un sentiment qui encore aujourd’hui lui donne une certaine énergie et satisfaction : dans le milieu artistique, c’est un le trac que les comédiens ressentent avant d’entrer sur scène et c’est aussi un marqueur de qualité et qui incite alors à se préparer encore davantage, à peaufiner les fiches.

Christelle est originaire de Paris et a plusieurs diplômes en poche ; BTS tourisme, guide interprète et histoire de l’art (Ecole du Louvre) avec spécialisation sur le XIXème siècle et un gros coup de cœur pour le musée d’Orsay. Tout cela lui donne envie de découvrir encore plus de choses et elle décide de faire le tour du Monde pendant 9 mois en Asie, Australie, Iles Fiji, Nouvelle Zélande, Etats Unis, et vivre avec une tribu en Nouvelle Calédonie (oui oui une vrai aventurière quoi !).

A son retour en France, elle sillonne Paris, la Normandie et les Pays de la Loire en tant que guide conférencière. Elle décide un jour d’aller à Dublin pour revoir des amis irlandais rencontrés pendant son tour du monde. Non seulement tombe-t-elle sous le charme de l’Irlande mais aussi sous celui de Shane et elle vit depuis maintenant 12 ans en Irlande comme ‘un weekend end prolongé’.

Un métier exigeant

Christelle travaille principalement pour des tours opérateurs et décrit ce métier avec fierté, passion et dans lequel elle se retrouve ; tant dans sa façon de prendre en charge un groupe de touristes, d’assurer l’organisation et le bon déroulement de leur voyage et de leurs visites mais aussi pour éveiller leur intérêt, leur curiosité et enfin leur permettre au terme de leur séjour de repartir avec une attitude positive sur l’Irlande et les irlandais et de faire oublier les préjugés de départ, comme le mauvais temps.

Un tour d’Irlande

Elle n’a donc que 10 jours (parfois moins), quelques fiches et un micro pour capter l’attention de son public et lui transmettre sa passion pour l’Irlande. Le bus sillonne les paysages escarpés et variés qui définissent la géographie et histoire des comtés. Chaque étape a son anecdote, son point d’intérêt historique, géographique, social. Passant par Dublin, Belfast, Derry, Killarney, Kerry, Cashel, Kilkenny et le Connemara les groupes apprennent à mieux comprendre les différences culturelles entre le Nord et le Sud liées à l’histoire ou à la façon dont vivent les irlandais. Les explications sont parfois plus techniques : salaires moyens, sécurité sociale, impôts, le Gaeltacht mais également des sujets plus variés allant de la courtoisie et l’accueil des irlandais, aux habitudes du quotidien, à l’influence de la religion ou à la portion de pommes de terre dans tous les plats etc…

JPEG

Des groupes français à la découverte de l’Irlande

Les groupes sont majoritairement français (retraités et comités d’entreprise) mais il y a aussi quelques québécois et en tout, elle ne rencontre pas moins de 400 personnes par an. Cliché oblige, ell ne manque pas de faire chanter Les Lacs du Connemara de Michel Sardou au détour de Kylemore Abbey. Cela fait partie du tour et les passagers s’en donnent à cœur joie !

Entre quelques pauses, Christelle en profite pour s’adonner à une autre passion ; la photo. Elle aime surtout les couleurs et contrastes de ces campagnes sauvages et tente de capturer un instant, une lumière qui donne aux paysages une beauté unique, et elle ne manque de montrer ses photos auprès d’une audience ravie de donner son avis. C’est aussi une façon de partager un peu plus sa personnalité avec des personnes qu’elle ne côtoie que 10 jours mais avec qui elle partage une certaine intimité éphémère.

JPEG

Les qualités requises d’un bon guide

Si beaucoup des tâches sont administratives, il n’en reste pas moins qu’en bonne guide touristique Christelle se doit ainsi d’être disponible, aimable, chaleureuse, dynamique, organisée et surtout passionnée. Autant de qualités humaines qui sont naturelles pour Christelle. A la fin de leur voyage, les groupes repartent avec quelques moutons en peluche ou imprimés sur des t-shirts, ne se rendent presque plus compte de la pluie, apprécient les nuages qui filtrent la lumière et donnent à leur photos des couleurs éclatantes, échangent quelques signes de mains et sourires avec les irlandais, esquivent un ‘Sláinte’ en goutant une Guinness et laissent derrière eux les préjugés de départ.

Mission accomplie pour notre guide qui va prendre quelques jours pour se ressourcer auprès des siens, retoucher quelques photos et bientôt se préparer à repartir, quelle que soit la destination.

publié le 08/07/2015

haut de la page