[Créative France] France Innovante [en]

L’essentiel en 10 points à propos de France Innovante.

1. Une image positive bien perçue
75 % des dirigeants d’entreprises étrangères interrogés citent l’innovation et les activités de R&D parmi les facteurs d’attractivité de la France (TNS Sofres-AFII 2 014).

2. Une DIRD soutenue
La France, 6e économie mondiale avec 45,7 milliards de dollars engagées dans les dépenses intérieures de recherche et développement, derrière les Etats-Unis, la Chine, le Japon, l’Allemagne et la Corée du Sud (OCDE).

3. Une bonne représentation des effectifs R&D en France
Avec 14,9 pour 1 000 actifs, en 2012, la France se positionne parmi les pays leaders dans le monde. Le nombre de personnel de R&D en France est de 246 731 équivalents temps plein (ETP) en 2012, en progression de 3,2 % par rapport à 2011 (OCDE).

4. Des chercheurs hautement qualifiés
12 des 55 médailles Fields, l’équivalent des Nobels en mathématiques, sont françaises. 55 % de ressources diplômées de l’enseignement supérieur employées dans le domaine de la science et de la technologie, supérieure à la moyenne de l’UE (47 %) (OCDE).

5. Des projets d’investissements étrangers en progression
Le nombre des projets d’investissements étrangers dans les fonctions de R&D, ingénierie et design est en forte hausse : 91 décisions d’investissements contre
77 en 2013, et 58 en 2012. 1re implantation en France de AMPHASTAR PHARMACEUTICALS, en reprenant MSD filiale de l’américain MERCK & Co. L’entreprise japonaise Toray a ouvert un centre technique de R&D en Aquitaine.

6. Externalités positives induites par les activités de R&D
Implanté depuis 2011, la filiale américaine Steris Santé développe ses innovations en Aquitaine et s’appuie sur des sous-traitants aquitains pour la fabrication et le développement de nouveaux produits. NXP SEMICONDUCTORS, a créé deux centres de R&D en Midi-Pyrénées en 2012 et 2013. Le développement de groupe en France se poursuit avec le rachat de l’américain Freescale en 2014.

7. Des entreprises performantes
Avec 86 entreprises, la France surclasse ses homologues européens dans le palmarès Technology Fast 500 de Deloitte. Le top 10 des entreprises françaises :
Weezevent, Visiomed, Énergie perspective, Alter CE, Lucibel, Webinterpret, Lekiosque.fr, Web rivage, Openstudio, Optireno.

8. Une présence des entreprises étrangères
27 % des DIRDE sont réalisées par des filiales sous contrôle étranger. Elles emploient le quart des chercheurs en France. Deux branches se dégagent : la construction aéronautique et spatiale ainsi que les composants et cartes électroniques.

9. Un traitement fiscal avantageux pour innover
Avec le Crédit impôt recherche et le statut Jeune entreprise innovante, la France dispose d’un traitement fiscal des plus avantageux en Europe concernant les activités de R&D dans les entreprises.

10. Focus sur la création d’entreprises innovantes
Deux programmes d’investissements d’avenir (47 Mds €) s’articulent aux réformes engagées pour moderniser le pays : autonomie des universités, Plan Campus, soutien des PME et des filières industrielles, Grenelle de l’environnement, la French Tech, grand mouvement de mobilization collective pour la croissance de leurs start-up
et entreprises numériques, les « French Tech Hubs » qui ont vocation à structurer et mobiliser les acteurs d’un écosystème donné.

publié le 16/12/2015

haut de la page