FAQ partenariats scientifiques

Qu’est-ce que le programme Ulysses ?

Le Programme Hubert Curien (PHC) « Ulysses » vise à développer les échanges scientifiques et technologiques d’excellence entre les laboratoires de recherche franco-irlandais.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la rubrique dédiée du site en cliquant ici.

Comment trouver un partenaire académique en France ?

La liste du Ministère

Une liste des laboratoires de recherche tenue par le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche est disponible en cliquant sur ce lien.

Vous y trouverez les laboratoires français de toutes les universités et organismes de recherche associés, avec une recherche par champ disciplinaire de l’ERC (European Research Council). Pour chaque laboratoire, une fiche descriptive avec adresse email et site web existe.

Les laboratoires d’excellence

Près de 200 laboratoires d’excellence (Labex) ont été labellisés. Ces derniers disposent de moyens importants et d’un fort soutien du Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Ils sont disponibles sur les deux adresses suivantes :http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid55551/investissements-avenir-projets-labex-par-region-domaine.html ou http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid59334/localisation-des-projets-investissements-d-avenir-labex-vague-2.html

Pour chaque Labex, vous trouverez une fiche d’identité et un site internet en anglais avec les axes de recherche et actions programmées.

Techneo pour les compétences technologiques

Dans le domaine des compétences technologiques, il existe également la base « Techneo » qui recense les savoir-faire des laboratoires français

Les Instituts Carnot pour les sciences appliquées

Enfin, dans le domaine des sciences appliquées, il existe 34 « instituts Carnot » qui représentent des structures de recherche (laboratoires, organismes) fortement impliquées dans les partenariats avec les entreprises.

Sur les sites des universités et des organismes de recherche

Les universités et les organismes de recherche disposent également de leurs propres sites et bases de laboratoires. Pour les grands organismes de recherche qui couvrent généralement tout le territoire français et de nombreux champs disciplinaires, il y a souvent des annuaires avec des moteurs de recherche par disciplines :
- Pour le CNRS
- Pour l’INRA (agronomie)
- Pour l’INSERM (santé)
- Pour l’INRIA (IT)
- Pour l’IFSTTAR (transports)
- Pour l’IRSTEA (environnement)
- Pour l’iFREMER (sciences marines)
- Pour l’ONERA (aéronautique)
- Pour le CSTB (bâtiment)
- Pour le CNES (spatial)
- Pour le BRGM (géologie)
- Pour le CEA (énergie)

Quelle est la nature exacte des "projets" validés par le programme ?

Il s’agit de projets de recherche d’une année qui peuvent déboucher sur une collaboration et des projets de recherche à plus long terme (financements européens notamment). L’un des objectifs du programme est de permettre aux jeunes chercheurs de créer leur réseau.

Attention, il s’agit d’un programme de mobilité de chercheurs, pas de financement de thèses.

La coopération doit-elle être préétablie ou est-il possible de soumettre un projet individuellement ?

La coopération ne doit pas forcément être préétablie, puisqu’une des exigences du programme est l’aspect novateur des collaborations.

Sur quoi portent les financements délivrés par le programme Ulysses ?

Le programme Ulysses est un programme de financement de mobilité croisée, France-Irlande, dont l’objectif est de développer les échanges entre les laboratoires de recherche des deux pays.

Il porte uniquement sur la prise en charge de la mobilité de courte durée entre les deux pays des chercheurs engagés dans le programme.

Les moyens accordés par la France couvrent exclusivement le paiement des indemnités de séjour et les voyages des chercheurs français : indemnités de séjour : 110 EUR/jour, voyages : remboursement sur frais réels dans la limite de 450 EUR par aller-retour France/Irlande.

Les chercheurs lauréats recevront jusqu’à 2 500 € chacun afin de se rendre dans le pays partenaire pour poursuivre leur recherche.

publié le 01/10/2015

haut de la page