L’INRA et UCD collaborent au sein du premier EJD de l’Irlande

La France et l’Irlande collaborent au sein du premier doctorat européen joint obtenu par l’Irlande.

En novembre 2015 a débuté l’European Joint Doctorat (doctorat européen joint, EJD) ‘REP-BIOTECH’, qui se déroulera sur quatre ans.
Premier EJD obtenu par l’Irlande, ce réseau de formation innovante (ITN) compte cinq universités européennes et outre l’INRA en France, des partenaires universitaires et industriels du monde entier.
JPEG
L’European Doctorate in Biology and Technology of the Reproductive Health (REP-BIOTECH) a pour but de créer un programme universitaire de recherche et de formation dans le domaine interdisciplinaire de la santé reproductive et de la fertilité. L’idée derrière cet EJD est d’utiliser les connaissances élémentaires des mécanismes impliqués dans la fertilisation des mammifères et le développement de l’embryon pour développer des stratégies et améliorer la qualité de la nourriture (avec des technologies de reproduction animale), la santé humaine (en contribuant au meilleur contrôle de maladies reproductrices et de facteurs épidémiologiques) et la fertilité humaine et animale (en identifiant les molécules clés pour des conceptions efficaces ou de la contraception).
Ce programme pour les doctorants veut former une nouvelle génération de chercheurs créatifs, à l’esprit entrepreneurial et innovant en début de carrière. Pour être éligibles, ces jeunes chercheurs doivent conduire des activités de recherches indépendantes dans un domaine spécifique pour obtenir ensuite leur European Joint Degree des cinq universités européennes impliquées. Les étudiants seront supervisés dans le cadre d’une structure jointe de gouvernance dans laquelle universités et partenaires sont impliquées. Ils pourront travailler dans différents secteurs et acquerront ainsi un éventail de compétences transférables travaillant dans le domaine de recherche spécifique pour leurs thèses doctorales.
La force de ce consortium réside dans la multidisciplinarité du groupe (fertilité humaine et animale, santé et technologies reproductrices) et de la coopération entre sept pays européens, des universités du Japon et des Etats-Unis et des partenaires du secteur non-universitaires.

Un EJD est une forme de réseau de formation innovante (ITN), un programme H2020 compétitif qui a donc pour but de renforcer l’excellence et de structurer la formation initiale et doctorale des chercheurs en début de carrière.

publié le 11/04/2016

haut de la page