L’Insead, leader du classement mondial des MBA 2016 [en]

Le Financial Times a publié son palmarès mondial des meilleures maîtrises en administration des affaires. L’Insead arrive en tête.

L’école française de management Insead est la championne du très réputé classement mondial des Maîtrises en administration des affaires (MBA) réalisé par le quotidien britannique Financial Times .D’autant plus que c’est la première fois dans l’histoire du palmarès qu’un programme en un an arrive en tête. Sur les 100 écoles présentes au palmarès, la France est en revanche sous-représentée, avec seulement quatre établissements classés, contre 15 pour le Royaume-Uni et 47 pour les États-Unis. Ce sont d’ailleurs les écoles américaines qui s’imposent incontestablement dans ce palmarès avec 7 établissements classés dans le Top 10.

JPEG - 96.5 ko
Le campus de l’INSEAD

90% des étudiants et des enseignants de l’Insead sont internationaux

Pour la 18ème édition du palmarès, c’est donc l’Insead qui est à l’honneur. L’école, qui a toujours été classée dans le top 10 depuis 17 ans, est passée de la 4ème place en 2015 à la 1ère place cette année. Elle rejoint donc « la crème de la crème » des MBA . Un des principaux atouts de l’école : l’évolution des salaires à l’issu de son programme. Ses étudiants touchent en moyenne 154 284 euros (167 000 dollars) par an, une augmentation de 96% par rapport aux rémunérations pré-MBA.

L’établissement chute dans le classement lorsqu’il s’agit du rapport « qualité prix », mais demeure toutefois bien loin devant ses condisciples du top 10. Très internationale - 90% de ses étudiants et enseignants sont étrangers - , l’Insead occupe la 3e place du palmarès lorsqu’il s’agit de la mobilité internationale de ses étudiants ainsi que la 5e place pour son parcours international, puisque l’école bénéficie de trois campus, à Fontainebleau, à Singapour, et à Abu Dhabi.

JPEG

HEC, l’EDHEC et Grenoble EM classées

Au 15e rang, on retrouve l’école de commerce HEC, qui gagne une place par rapport à l’année dernière. La progression de la rémunération de ses étudiants (avant et après MBA) est fulgurante : une augmentation de 108%, avec à la sortie du cursus, un salaire annuel moyen de 124 066 euros (134 299 dollars). L’EDHEC, qui n’avait pas été classée en 2015, occupe la 84e place du palmarès. Ses diplômés gagnent en moyenne 98 625 euros (106 761 dollars) par an, soit une augmentation de 66% par rapport à leur rémunération pré-MBA. A la 94e place, l’école de management de Grenoble réapparaît dans le classement après plusieurs années d’absence. La rémunération de ses étudiants s’élève en moyenne à 86 540 euros (93 680 dollars) par an, soit une augmentation salariale de 80%.

Publié le 26 jan par Fanny Lauzier sur Le Figaro.fr

publié le 01/02/2016

haut de la page