L’Irlande à l’honneur dans la ville d’Essert

La petite ville franc-comtoise d’Essert vient d’inaugurer une rue "Ballinamuck’", nouvelle pierre à l’édifice du jumelage l’unissant à la ville irlandaise située dans le comté de Longford.

Une explication historique

La décision de nommer une rue « Ballinamuck » à Essert est symbolique et renvoie à leur passé commun. Les deux villes sont liées depuis plus de deux cent ans, suite à la bataille éponyme qui opposa les troupes irlandaises et françaises à l’armée de l’Empire Britannique en 1798. Les républicains irlandais bénéficiaient alors du soutien des révolutionnaires français dans leur lutte contre la monarchie britannique.

JPEG - 39.9 ko
Le festival In Humbert Footsteps

En dépit de la défaite de la coalition franco-irlandaise, les irlandais furent reconnaissants de l’aide apportée par la France à l’insurrection de 1798. La mémoire des exploits du général français à Castlebar demeure vivace encore aujourd’hui, ses faits d’armes ayant même fait l’objet de chansons irlandaises. Un épisode de l’Histoire franco-irlandaise commémoré lors du festival In Humbert’s Footsteps dans le Mayo et ce jusqu’à la Nouvelle-Orléans !

Un jumelage dynamique

Réunies par l’Histoire, les deux communes sont officiellement jumelées depuis 18 ans. Cela se traduit par des multiples échanges culturels et scolaires entre elles, impliquant de nombreux adolescents. Le Comité de jumelage piloté, côté français, par Marie Christine Grosjean est très dynamique et organise chaque année des rencontres musicales. Il bénéficie du soutien actif de Ballinamuck Enterprise Society, dirigé par l’irlandais Paddy Howe.

JPEG - 36.2 ko
Le festival In Humbert Footsteps

Les essertois ont fêté la Saint Patrick le 17 mars dernier, réunissant 400 personnes au rythme des musiques irlandaises. Un concert s’est également tenu le 8 juillet grâce à la présence de deux musiciens de Ballinamuck.

Un jumelage tourné vers l’Europe et la jeunesse

Paddy Howe, qui est l’un des piliers du jumelage Essert-Longford, conduira une délégation de jeunes irlandais à Essert afin d’échanger avec leur correspondants français. Ils joueront à cette occasion de la musique avec les instruments qu’ils ont confectionnés ensemble. Le logement sur place est par ailleurs entièrement financé par les fonds européens Erasmus, preuve de l’insertion du jumelage dans le dispositif de coopération entre territoires de l’Union européenne.

JPEG - 56.4 ko
Des membres du comité de jumelage (crédits photos The Journal.ie)

La commune d’Essert a donc décidé de graver dans le marbre l’amitié la liant à Ballinamuck. C’est un symbole de plus de l’importance de ce jumelage pour les deux villes, deux ans avant le 20ème anniversaire du partenariat officiel ! Les essertois pourront désormais, en se promenant dans la rue au nom irlandais, et s’ils l’avaient oublié, se rappeler les liens qui unissent les deux villes.

publié le 02/10/2015

haut de la page