La France en mouvement dans les énergies marines !

La France et l’Irlande surfent sur la vague des énergies marines !

Le 6 février dernier, plus de 200 personnes ont participé au 6e forum annuel de la Marine Renewables Industry Association (MRIA). Le MRIA regroupe en Irlande la communauté intéressée par la thématique des énergies marines et est le symbole de l’engagement de l’Irlande en matière d’énergie renouvelables d’origine marine (vagues et marées).

Elle comprend principalement des entreprises qui produisent des solutions techniques, développent ou gère des projets. Elle intègre aussi des chercheurs, des consultants et des professionnels du secteur. Elle regroupe une vingtaine de membres, dont : Aquamarine Power, ESB International Ltd, Beaufort Research Centre (University College Cork), OpenHydro Group, Port of Cork, etc.
Ministre, CEOs et directeurs généraux des plus grands groupes du secteur des énergies marines étaient ainsi présents pour découvrir l’avancée des projets du MRIA.

A la suite du discours d’ouverture du forum par le Ministre irlandais de l’Energie, Alex Whit, ce rassemblement de professionnels a été l’occasion pour l’ambassadeur de France en Irlande de présenter les avancées françaises dans le secteur et de détailler les nouveaux projets soutenus par le Programme des Investissements d’Avenir.

Ces projets développés par de grands groupes industriels français du secteur (DCNS, Alstom, GDFSuez, Bouygues, IFREMER…) représentent un montant total de 93.5 millions d’euros.

Le sommet a également été l’occasion de présenter les initiatives irlandaises avec notamment les projets suivants :

- le site de test de la baie de Galway, géré par l’agence SEAI et le Marine Institute qui permet le suivi à l’échelle ¼ de prototypes de Wave Energy Converters (WEC’s).
- le site de test du comté de Mayo (Annagh Head) : Atlantic Marine Energy
Test Site (AMETS), qui devrait être achevé en 2016, spécialisé dans l’énergie des vagues extrêmes, avec deux types de bouées de surveillance à 50m de profondeur et (3km des cotes) et 100m de profondeur (10 km des cotes).

La dimension européenne a également été abordée avec la participation d’Ocean Energy Europe, qui regroupe une centaine de membres et tiendra son prochain forum annuel à Dublin en octobre 2015.

publié le 16/02/2015

haut de la page