La France et l’Irlande en 150 jumelages

La France et l’Irlande comptent plus de 150 jumelages, certains lancés dès les années 1980, répartis sur une grande partie des territoires français et irlandais. En France, ils se concentrent essentiellement en Bretagne, qui partage avec l’Irlande l’héritage celtique et qui a su tisser avec elle des liens d’amitié durables.

2,5 millions de jumeaux !

Les autres régions ne sont cependant pas en reste. L’Ile-de-France, les Pays de la Loire et la Picardie ont ainsi 25 villes jumelées avec l’Irlande, dont Montigny-le-Bretonneux, Saint-Herblain, Couëron. En Irlande, les villes jumelées avec la France sont essentiellement situées dans les comtés de Cork, de Galway et dans le Kerry, mais aussi dans ceux de Dublin, Meath, Mayo…

Les jumelages franco-irlandais, très orientés vers des thématiques culturelles et touristiques, regroupent une communauté de plus de 2,5 millions de personnes, dispersées dans des territoires très divers.

PNG - 24.9 ko
Les jumelages France-irlande

La Bretagne en tête

La Bretagne est de loin en tête, avec presque 1 million d’habitants vivant dans les 96 villes jumelées avec l’Irlande, dont Rennes, jumelée avec Cork, Ploemeur, jumelée avec Fermoy, Brest, jumelée avec Dun Laoghaire, Quimper, jumelée avec Limerick.

Le jumelage entre Rennes et Cork, qui réunit plus de 300 000 personnes, est particulièrement actif dans le secteur culturel, avec des projections de film, des soirées musicales, dansantes, des conférences, des stages….

Midi-Pyrénées et Wexford, le plus ancien

Le plus vieux jumelage franco-irlandais est celui des villes de Gimont (Midi-Pyrénées) et d’Enniscorthy (Wexford) ; il remonte à 1975. La plus récente convention de jumelage a été signée en août 2007, entre les villes de Bannalec (Bretagne) et de Castleisland (Kerry). Des rencontres sont organisés entre les élèves de l’école Diwan et l’école gaélique et des échanges scolaires ont lieu tous les deux ans.

Des échanges scolaires aux événements culturels et sportifs

Des jumelages plus récents peuvent aussi être de belles réussites, comme celui qui unit Montigny-le-Bretonneux (Ile-de-France) et Wicklow, proposant des échanges scolaires à des lycées mais mettant aussi en place une participation de délégations ignymontaines aux grands événements de Wicklow, tels que le tour d’Irlande à la voile ou la St Patrick folks.

Ces deux jumelages constituent les preuves vivantes et concrètes de l’efficacité de la coopération décentralisée pour créer des liens de proximité, tant économiques que culturels, entre deux populations différentes.

publié le 02/10/2015

haut de la page