La recherche franco-irlandaise progresse à Galway

Portrait du Dr Eric Chevet, directeur de recherche à l’INSERM et pionnier de cette coopération franco-irlandaise

Cela fait plusieurs années que l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) et l’Université de Galway coopèrent dans le domaine de la lutte contre le cancer.

Une coopération de longue date

Directeur de recherche et spécialiste en cancérologie, l’équipe du Dr Eric Chevet collabore depuis 5 ans avec l’équipe du Professeur Afshin Samali, chercheur à la National University of Ireland Galway. Articles co-rédigés, présence d’une jeune post-doc formée à l’INSERM et employée par le laboratoire de Galway, Marion Maurel etc. Les pistes sont nombreuses depuis l’obtention en 2013 du programme de financement Ulysses mis en place par l’Ambassade.

GIF

Preuve de la qualité du partenariat, le Dr Chevet et le Professeur Afshin viennent d’obtenir le feu vert pour la mise en place d’un réseau de formation initial (Initial Training Network) intitulé "Evaluation Results and Start of Grant Preparation". Ces réseaux, dont le taux de réponse positive est inférieur à 10% offrent aux chercheurs en début de carrière la possibilité d’améliorer leurs compétences en matière de recherche. Une nouvelle qui permettra à l’équipe binationale de financer le doctorat d’un jeune chercheur. La mise en place par la région Bretagne et Galway d’un financement de thèse co-financé par l’Ambassade est l’une des nombreuses possibilités.

Pour une application pratique

Prochaine étape dans ce partenariat, le Dr Eric Chevet souhaite créer une équipe multidisciplinaire comprenant des biologistes, des chimistes et des médecins pour rejoindre le nouveau laboratoire de recherche en oncogenèse qu’il souhaite créer à Rennes.

L’interface clinique est une caractéristique essentielle de ce laboratoire qui se concentrera également sur la coopération internationale et le dépôt de brevets.

JPEG

En termes d’application technique, la création d’entreprises est également envisagée pour faire l’interface entre la recherche clinique et les essais dans les hôpitaux.

Vers la constitution d’un laboratoire européen associé ?

Pour mettre en place cette coopération, les deux équipes souhaiteraient enfin constituer un Laboratoire Européen Associé (LIA) entre l’INSERM, NUIG et l’Université de Rennes. Un projet qui serait une première en Irlande. Cette collaboration serait formalisée par la signature d’une convention de partenariat valable 4 ans.

La labellisation reposerait sur l’excellence scientifique des équipes et du projet de recherche qui doit démontrer des synergies et des complémentarités.

Les échanges d’étudiants et de jeunes chercheurs, l’accès croisé aux infrastructures de recherche seraient également encouragés.

Plus généralement, un LIA permettrait de renforcer la visibilité internationale des partenaires et de favoriser l’accès à des financements nationaux de chaque pays ainsi qu’à des financements européens et internationaux.

JPEG - 14.1 ko
Une coopération pour soutenir les jeunes chercheurs

Une coopération scientifique aux multiples débouchés

Ce partenariat qui reposerait sur une coopération bilatérale établie et de qualité permettrait de soutenir la recherche appliquée tout en présentant un intérêt pour les entreprises du domaine pharmaceutique et la présentation de brevets. Une affaire à suivre donc !

publié le 08/07/2015

haut de la page