Le parlement irlandais

Le premier Daíl

En décembre 1918, des élections générales intervinrent au Royaume-Uni. La démocratisation du droit de vote se traduisit en Irlande par le triomphe du Sinn Féin. Ses élus refusèrent de siéger à Westminster et se réunirent le 21 janvier 1919 au Mansion House (Hôtel de Ville) de Dublin pour se constituer en Parlement irlandais, le Dáil Eireann. Ils adoptèrent aussitôt une déclaration d’indépendance, reprenant et développant celle de 1916, assortie d’une Constitution provisoire fondée sur le principe de la souveraineté du peuple. Dans le contexte de la guerre d’indépendance, ce premier Dáil fut officiellement dissous en septembre 1919. Ses membres continuèrent cependant de se réunir en secret.

Le Parlement d’Irlande du Sud

A la fin de l’année 1920, Lloyd Georges proposa la partition de l’Irlande dans le cadre du Home Rule et la création de deux parlements autonomes, l’un à Dublin pour 26 comtés, l’autre à Belfast pour 6 des 9 comtés de l’Ulster. Le Government of Ireland Act fut voté en ce sens le 23 décembre 1920. Dans le Sud, aux élections de mai 1921, dans 124 circonscriptions sur 128 (les 4 autres étant abandonnées aux unionistes représentant Trinity College), le Sinn Féin fut le seul parti à présenter des candidats. Renouvelant leur geste de 1919, les élus républicains refusèrent de siéger au « Parlement d’Irlande du Sud ». Avec seulement quatre membres présents, il se réunit à quelques reprises avant d’être suspendue sine die.

Le deuxième Dáil

De leur côté, les députés du Sinn Féin se constituèrent, une nouvelle fois, en assemblée révolutionnaire et républicaine. Ce deuxième Dáil se réunit pour la première fois le 16 août 1921. Quelques semaines auparavant, une trêve était intervenue entre les forces britanniques et l’IRA. Les négociations aboutirent à la signature du « Traité entre la Grande-Bretagne et l’Irlande » qui prévoyait la mise en place de l’Etat libre d’Irlande et entérinait la séparation entre le Nord et le Sud. Au terme de débats houleux, le 7 janvier 1922, le deuxième Dáil se résolut à accepter ce traité. Un gouvernement provisoire dirigé par Michael Collins (chef militaire lors de guerre d’indépendance) fut alors mis en place.

Le troisième Dáil

Il appela à des élections générales 16 juin 1922. Le troisième Dáil issu de ce scrutin se réunit pour la première fois le 9 septembre 1922. Siégeant en assemblée constituante, il élabora la constitution de l’Etat libre d’Irlande (1922-1937). Son article 12 disposait la création d’un Parlement, l’Oireachtas, avec une chambre basse, le Dáil Éireann, et une chambre haute, le Seanad Éireann qui fut supprimée en 1936 à la suite de nombreux conflits entre les deux chambres.

La Constitution de 1937

En 1937, l’Etat libre d’Irlande devint l’Irlande qui se dota d’une nouvelle constitution. Le bicamérisme fut rétabli avec un Sénat représentant les activités économiques, sociales et culturelles du pays.

publié le 10/01/2013

haut de la page