Les identités en jeu : le rôle du sport dans nos sociétés contemporaines

Les recherches de Cathal Kilcline l’ont conduit à passer quelque temps en France, où en faisant du sport et en l’étudiant, il s’est intéressé au rôle du sport dans nos sociétés contemporaines.

En 2011, j’ai reçu une bourse de mobilité postdoctorale CARA, co-financée par l’Irish Research Council et la Commission Européenne (programme Marie Curie). Grâce à ce projet, je suis allé à Lyon où j’ai travaillé au Centre de Recherche et d’Innovation sur le Sport à l’Université Claude Bernard – Lyon 1, aux côtés de chercheurs comme Thierry Terret et Philippe Liotard.

Cathal Kilcline, SaintéLyon race - JPEG Mes recherches étudient les effets de la mondialisation et de la migration dans la société française contemporaine et comment ces derniers apparaissent, et se reflètent dans, un vaste éventail de formes culturelles – littérature, cinéma, presse, télévision. Je me suis tout particulièrement intéressé au sport, et comment le discours public autour du sport révèle des problèmes culturels et sociétaux plus profonds en lien avec la race, l’héritage de l’empire, l’économie post-industrielle et les représentations du corps.
J’ai ainsi travaillé aux archives de la Bibliothèque François Mitterrand (Paris, 13ème arrondissement), l’Institut National de l’Audiovisuel à Lyon et l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance dans le Bois de Vincennes à Paris, ainsi que dans des lieux comme le Stade de France (Saint-Denis), au Stade Gerland (Lyon), au Stade Geoffrey Guichard (Saint-Etienne), l’Astroballe (Villeurbanne), sur la route du Tour de France dans la région du Rhône et de l’Ardèche et sur celle du SaintéLyon en hiver, sur la portion Sainte-Catherine et Lyon, la nuit.
De retour à NUI Galway, pour continuer mes travaux avec le Professeur Philip Dine à la School of Languages, Literatures and Cultures, j’y ai organisé une série de séminaires en partenariat avec l’Université de Lyon 1 et l’Université de Lausanne, sur une variété de thèmes comme « Sport and Protest » (http://www.nuigalway.ie/postcolonialsport/seminarseries.html). Ces séminaires ont été soutenus par l’Ambassade de France en Irlande, l’Ambassade de Suisse en Irlande, l’Irish Research Council et le Bureau du Président de l’Université de Galway. Parallèlement, j’ai développé des projets de publications sur des sujets comme « Sport, Media and Identity in France and the Francophone World » et « Writing and Conceptualising French Sport », des thématiques sur lesquelles je continue aujourd’hui de travailler.

La bourse CARA de mobilité postdoctorale est co-financée par l’Irish Research Council et la Commission Européeenne, dans le cadre du programme Marie Curie.
JPEG
JPEG

publié le 02/08/2016

haut de la page