Les outils de la coopération universitaire franco-irlandaise

Comment la France et l’Irlande coopèrent-elles au niveau de la France et de l’Irlande ?

Au niveau de l’enseignement supérieur, plus de 550 accords interinstitutionnels Erasmus, la plupart se rapportant à la mobilité des étudiants, des enseignants et des chercheurs. Ces accords, plus ou moins actifs permettent d’amorcer des collaborations en recherche, via l’accueil d’étudiants en master par exemple.
Plusieurs double-diplômes existent entre les institutions françaises et irlandaises (en droit, en ingénierie, en business-management et en art). Ces double-diplomation concernent toutes les structures d’enseignement supérieur irlandaises (IT, universités, College).
Aussi, plusieurs thèses en cotutelle ont été mises en place depuis 2008 dans les disciplines suivantes : droit, médecine, mathématiques, sciences humaines et sociales et biologie. UCD est particulièrement active dans ce domaine.
La Coopération à travers les programmes de l’Union européenne
En plus des accords Erasmus, l’Union Européenne à travers les programmes d’éducation, de formation et d’enseignement supérieur (Lifelong Learning Programme de 2007 à 2013 et Erasmus+ depuis 2014) finance des projets regroupant plusieurs partenaires venant de plusieurs pays.
Le programme Erasmus Mundus (actuellement Joint Master Degrees dans Erasmus+) a permis la constitution de consortia entre des établissements européens au niveau Master et Doctorat. Pour l’année universitaire 2015-2016, 4 Erasmus Mundus sont actifs avec des coordinateurs français ou irlandais. L’université de Maynooth est la seule université irlandaise à coordonner actuellement un projet de ce type de programme (DESEM). UCC apparait dans deux consortia. Pour la même année académique, 2 consortia regroupe un partenaire français et un partenaire irlandais, un seul consortium est coordonné par l’Irlande, il s’agit de EXTATIC par DCU (avec UCD comme partenaire).

publié le 08/02/2016

haut de la page