Mars 2016 - Conférence à DCU sur le thème de la résistance non-violente

La Société Française d’Études Irlandaises (SOFEIR) fédère l’ensemble des chercheurs qui travaillent en France en littérature, sciences humaines et sociales sur l’Irlande. Cette association vise à « l’approfondissement et à la diffusion des connaissances ayant trait à tous les aspects de la société, culture et littérature de la République d’Irlande, de l’Irlande du Nord et de la diaspora irlandaise ».

En principe, les réunions de la SOFEIR ont lieu en France, mais cette année, le colloque annuel s’est tenu à Dublin du 10 au 11 mars 2016, pour prendre part aux commémorations liées à l’Easter Rising. Le titre retenu pour le programme était : « Non-Violent Resistance : Irreverence and counter-discouse as subversive weapons in Irish culture ». Les conférences ont eu lieu au sein de Dublin City University qui accueillait et soutenait l’événement.

Le colloque a rassemblé une cinquantaine de présentations sur des thèmes variés, proposées par des universitaires français et irlandais, parmi lesquelles :

PNG

- Frank Rynne (Sciences Po), “From Irreverence to 1916 : Fenian irreverence and revolution”

- Emilie Berthillot, (Université Toulouse 2), “Police informers and spies versus Irish violent agrarian societies : a non-violent secret alternative to rebellion”

- Christina S. Brophy (Triton College), “Imaginative Resistance and Irish Folklore : Counter-discourse in a popular, communal tradition”

- Pauline Collombier-Lakeman (Université de Strasbourg), “’A calculated instrument of reprisal’ : Irish parliamentary obstructionism (1874-1887)”

- Thierry Robin (Université de Bretagne Occidentale), “’Why can’t the Irish Rule Themselves ?’ Satire according to The Savage Eye”

- Barra Ó Seaghdha (Dublin City University), “Satire & Sentimentality before and after the Treaty : the Voice of Banba & the Catholic Bulletin”

- Cécile Chartier (Université Évry), “Agitation v. Derision : Irish satirical newspapers and censorship after Gladstone’s ‘Preservation of Peace Act’”

- Felix Larkin, “Dublin Opinion, 1922-1968”

- Mark O’Brien (DCU),” ‘Voir clair’ : The Bell and counter-discursive journalism in Ireland, 1940–1954”

- Audrey Robitaillié (Queens University), “How Deirdre and the Sons of Uisneach Took the GPO : Parody in James Stephens’ Deirdre”

Ces présentations ont été accompagnées de séances plénières et de tables-rondes, (ex : « Alternative representations of 1916 »).

Les coopérations sont nombreuses entre les chercheurs français et irlandais sur ces thématiques, avec des co-publications, des échanges d’étudiants et des thèses en cotutelles.

publié le 18/08/2016

haut de la page