Plongée dans les coulisses d’une visite

Les visites ministérielles occupent logiquement le devant de la scène. En coulisses, c’est une préparation intense et les équipes se sont activées pour contribuer au succès. Plongée au cœur d’une visite particulièrement importante : la visite du Premier ministre en Irlande.

Négociation de textes, élaboration d’agendas mais aussi logistique, gestion d’événements, fins réglages, la visite du Premier ministre, les jeudi 23 et vendredi 24 avril, à Dublin, a requis une importante préparation en amont avec les partenaires irlandais et une étroite collaboration avec plusieurs services et ministères parisiens.

JPEG - 27.6 ko
Une visite réussie nécessite un travail en coulisses important

Cette montée en puissance orchestrée par l’équipe de préparation de l’ambassade s’est faite de plein concert avec les équipes du ministère des affaires étrangères à Paris, le cabinet du Premier ministre, ceux des membres du gouvernement et parlementaires accompagnants.

Une visite : du contenu et de la logistique

Les visites officielles sont des moments déterminants de la vie d’une ambassade. Elles permettent aux dirigeants des pays concernés d’échanger de manière directe sur des sujets politiques ou économiques clefs et approfondir la relation entre les deux pays.

JPEG - 56.5 ko
Manuel Valls avec l’équipe Business France

Outre la politique et l’économie, qui ont fait l’objet d’une très large couverture dans la presse irlandaise et française, l’organisation inclut de nombreux aspects logistiques et techniques plus « discrets » tels que la gestion des arrivées et départs, le convoyage et l’hébergement des délégations, la mise en place des multiples séquences programmées lors de deux journées intenses.

JPEG - 27.6 ko
De nombreux détails techniques doivent être vérifiés avant chaque visite

Pour qu’une visite de ce niveau remplisse tous ses objectifs et contribue à un rapprochement encore plus grand entre deux pays amis, la minutie est de mise, le respect des différents protocoles ainsi que le choix de lieux et d’invités pour que les rencontres du Premier ministre soient les plus fructueuses possibles.

JPEG - 30.7 ko
Logistique, visuels, tout doit être imaginé

Un travail d’équipe essentiel

Une ambassade c’est également une équipe qui travaille conjointement et en liaison directe avec ses interlocuteurs à Paris. De multiples notes sur la vie économique, politique ou culturelle irlandaise, la programmation technique d’un discours, l’envoi d’invitations, le chronométrage de parcours, le repérage d’itinéraires, la logistique du transport ou la présence de journalistes ou d’hommes et de femmes d’affaires lors d’un dîner ou d’une visite d’université, tous les services coopèrent pour organiser chacun des détails pratiques nécessaires à l’accomplissement d’une visite de ce niveau.

JPEG - 28.9 ko
Les réunions doivent également être préparées en détail

Pour les personnels et les services de l’Ambassade et de la Résidence, très largement mis à contribution dans les semaines précédant la visite, c’est aussi l’aboutissement et la reconnaissance d’un travail minutieux et en commun.
Même si une part reste offerte à l’imprévisible, cette préparation, c’est aussi parer et penser à toutes les éventualités. Et plus philosophiquement, flirter, pour nombre d’entre eux, avec le sentiment de « première fois ».

JPEG - 84.2 ko
L’équipe du consulat était également présente
JPEG - 85.1 ko
MM Manuel Valls et Harlem Désir avec les membres de l’ambassade

C’est aussi le rappel de ce qu’est la mission primordiale d’une représentation diplomatique à l’étranger : être au service des autorités de notre pays pour leur offrir une plateforme de travail efficiente dans leur rencontre avec les acteurs politiques, institutionnels et économiques du pays hôte. Accomplir ainsi notre mission : représenter la France, être un canal permanent et efficace d’échanges, être toujours prêts.

JPEG - 30 ko
Autant d’éléments qui participent au succès d’une visite ministérielle

publié le 01/05/2015

haut de la page